Liberté de lire

Une parenthèse pour lire les textes de mon ami Florent
« Pour te dire <<Je t’aime>>
[…]Est-ce utile d’avoir des témoins 
Comme la police en a besoin ?
Comme si l’amour était un crime.
Non, mais c’est une chose intime.
Et puis jusqu’à aujourd’hui
Nous ne sommes que deux dans le lit.
A quoi bon un avis extérieur ?
Je ne fais confiance qu’à nos cœurs.
Pour te dire je t’aime
Je te donne ce poème.[…] »
 —
« Le mauvais vent
[…] Dieu qu’il est embêtant 
Ce sacré mauvais vent
Qui gâche tout notre être !
Il est naturel, c’est vrai.
On ne peut l’éviter
Qu’on soit voyou ou prêtre…
Il reste cet ennemi
Qui n’a qu’une seule phobie,
Celle qu’on ouvre la fenêtre.
Car il craint devoir mourir
Avant de pouvoir envahir
L’endroit où il pénètre. »
Florent Sublard,
Tous droits réservés

Liberté d’émotions – Florent Sublard, TheBookEdition, Coll. Arabesques, décembre 2012.
Liberté d’aimer, liberté de penser, liberté d’en pleurer, liberté d’en rire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *